Sai la fête !

Dimanche soir, j’étais content, alors j’ai fait un gâteau au chocolat.

C’était chouette. Déjà parce qu’en le faisant je me suis rendu compte à quel point je prenais plaisir dans l’opération, ayant la sensation en manipulant mes instruments de cuisine de diriger un orchestre.

Ensuite parce qu’en le mangeant je me suis (une fois de plus) confirmé à quel point j’aime le chocolat.

En fait, je l’ai mangé avec mes collègues. Pour fêter la fin de mes six premiers mois avec eux. On a fêté avec du champagne, trois bouteilles, il y a une heure.

Je n’ai pas osé leur dire que dans les milieus de gens bien, boire du champagne en mangeant du chocolat était chose courante et pas particulièrement exceptionnelle ; je me contenterai de renouveler l’événement de temps à autre pour leur rappeler qu’il faut savoir se faire plaisir.