Que faire !

  • Je me suis senti mieux après avoir envoyé ça:

    Bonjour,
    
          la  fin de  l'écriture  de mon  rapport  de stage  me force  à
          admettre que  je ne suis pas  encore prêt à  ni compétent pour
          mener à son  terme un projet de l'envergure  de celui que vous
          me proposez.
    
          En d'autres termes, c'était me  leurrer et vous tromper que de
          croire que j'aurais pu être  compétent pour, en sus de choisir
          une direction et d'entamer  le travail, suivre avec rigueur un
          plan   de   travail   que   j'aurais  moi-même   choisi   sans
          perpétuellement  remettre  mes  choix  et mes  motivations  en
          question  et ralentir  le projet.   Et songer  à un  milieu de
          travail où je ne serais  pas en permanence en contact avec les
          personnes qui  m'ont demandé de  travailler pour elles,  où je
          n'aurais pas  l'opportunité de communiquer  régulièrement avec
          des  partenaires (ambiance « équipe »)  n'arrange en  rien ces
          perspectives.
    
          Je ferai mon possible pour vous faire parvenir les conclusions
          de l'étude  préliminaire prévue dans les délais,  mais je vous
          prie d'ores et déjà d'accepter  mes excuses de ne pas désirer,
          et donc désirer ne pas, aller plus loin.
    
  • M’assoir devant un clavier m’écoeure.

  • L’exposition à un écran me donne mal à la tête.

Saturation ?