Le temps passe vite !

Les événements récents : je suis revenu de Suède, fêté un anniversaire et me suis préparé à commencer à travailler demain.

Dans le détail : samedi dernier, j’ai passé la nuit à discuter avec Kemel de la vie, l’univers et le reste, tant et si bien que j’ai dû quitter son appartement le matin sans l’avoir revu (il faisait la grasse matinée pour récupérer). Après avoir passé le temps de midi avec un estimé collègue responsable de l’organisation des événements à Stadhuset, Stockholm, moment fort agréable où nous avons échangé civilités, et lui une visite de l’établissement contre son cadeau d’anniversaire que je lui avais rapporté de Paris. Ce sur quoi j’ai repris l’avion et suis rentré, plein de bons souvenirs et avec la décision de retourner là-bas sitôt que possible.

Après avoir passé la journée de dimanche à me prélasser pour faire le point sur mon retour et l’avenir, je suis allé le soir à Paris pour passer quelques instants agréables dans un restaurant, Chez Clément, un peu chic mais d’ambiance fermière, et ce près de l’Opéra. Leur plateau de fruits de mer est plus que correct (les huîtres sont même très bonnes) et j’ai enchanté mes papilles gustatives, pourtant mises à mal par un rhume coriace attrapé au début du mois, par un dessert composé de plusieurs expressions de la fraise (et justement nommé “variations autour de la fraise”).

Une courte nuit chez les mêmes gens qui m’hébergent ce soir, je suis rentré chez ma maman chez qui je suis resté jusqu’à aujourd’hui.

Et aujourd’hui, c’était son anniversaire. Comme prévu, à cette occasion nous sommes allés faire du shopping au centre commercial de La Défense, dans le but avoué de lui dégourdir les pattes et de visiter un magasin de vêtements pour hommes où elle voulait me trouver quelque chose (et oui pourtant c’était son anniversaire). Pour ajouter l’agréable à l’utile, sur mon initiative nous avons introduit une séance de cinéma dans l’opération, pour aller voir Deux Frères, ce film français récent mettant en scène deux tigres dans le cambodge colonial.

Ce soir, pour fêter, nous nous sommes régalés au foie gras de canard (miam) accompagné d’une demi bouteille de Mont Bazillac (délicieux aussi).

Bref.

À l’occasion de la séance de cinéma, nous avons été rejoins par Mag et son copain, qui nous ont accompagnés pour voir le film et dans une pseudo-recherche de lunettes de soleil (elle n’a pas cherché et elle a trouvé, tandis que je cherche depuis un mois et que je doute trouver un jour). Nous nous sommes quittés après la séance de magasin de vêtements (Zara), où tandis que ma mère mettait un point d’honneur à me vêtir décemment (et ça n’a pas raté, j’ai refait ma garde-robe de rouge et de blanc) le copain de Mag lui a trouvé deux pulls qui, force m’est de l’avouer, lui seyent très bien. Et j’y ai jeté un oeil d’autant plus intéress^H^H^H^H^H^H^H^Hcritique que le jouvenceau, quelques minutes auparavant, n’avait rien trouvé de mieux que de me lancer un regard qui avait à lui seul un effet plus puissant que celui qu’il voulait donner au geste de sa main m’invitant à le rejoindre pour juger des lunettes que mon amie avait trouvé. En plus, il s’est coupé les cheveux récemment, ce qui lui donne un petit air gredin très séduisant.

Ah la la. Et en plus il est intelligent, fin, (un peu) drôle et informaticien (si si, ce n’est pas incompatible). Elle en a de la chance sa copine ! Ouiiiin ! ;)

Re-bref.

Je pense beaucoup ces derniers temps. Je crois que j’ai des idées en gestation. Demain est un autre jour. Il faut que je trouve un appartement pour me loger, j’en ai marre d’être SDF.