Ouille ouille ouille

Depuis hier, courbatures aux pectoraux, à cause de l’exercice de portage encyclopédique du week-end. Sensation nouvelle, découverte de muscles dont l’existence restait insoupçonnée auparavant.

Demain, rendez-vous à Kista, un bled paumé dans Stockholm, pour aller présenter à une équipe de KTH (Kungl Tekniska Högskolan), L‘établissement universitaire scientifique de la ville, le fruit de mes efforts. Même pas de trac ni de stress, deviendrais-je blasé ?

Maintenant, il faut que je trouve des titres de livres intéressants à lire tout en restant reposants pour une francophone (i.e. pas de textes en anglais).

Ce soir, visite chez un collègue de bureau, pour y faire technicien à domicile. C’est une manière un peu désespérée de socialiser avec les gens, m’enfin si ça peut rendre service…