Insatisfait

Le week-end a été peu occupé. Pas assez, plutôt.

J’aurais du finir mes exercices de néerlandais samedi matin, y compris l’album photo que j’avais promis à ma prof. Au lieu de ça, je n’ai eu le courage de les commencer que cet après-midi, pour les finir ce soir tard.

Inutile de dire comment elle était insatisfaite de mon absence samedi. Heureusement, j’avais pour moi les irrégularités de fonctionnement d’un modem récalcitrant, qui ne m’aurait pas forcément permis une présence assidue, quand bien même l’eussé-je souhaitée.

En fait, hier je me sentais un peu délaissé. Les gens que je souhaitais rencontrer étaient inaccessibles, et je n’avais pas le courage d’organiser moi-même le genre de soirée à laquelle j’ai finalement été invité, à mon grand soulagement.

Ce matin-après-midi, j’ai compensé en finissant un bon bouquin, le deuxième tome de la deuxième trilogie de Robin Hobb. Après celui-ci, il ne me restera plus qu’un seul tome de cette nonalogie que j’ai lue dans le désordre.

Demain, retour à la routine. Que je vais sans doute bientôt casser.